Home Boutique Anciens Guitare Classique Guitare Classique 79

Guitare Classique 79

Novembre 2017, février 2018

Pédago : 50 pages de partitions en solfège et tablatures, accompagnées d’un CD audio-vidéo.

Livraison : France | Corse
Livraison : Europe

Sommaire

  • News
    • Toute l’actu
  • Interview Pierre Benichou
    • Pierre Benichou et son association « Joue-moi de la musique » distillent de biens jolies notes de guitare, à l’hôpital Necker-enfants malades, à Paris. Rencontre.
  • Interview Trio Alborada
    • Après un premier disque consacré à la musique anglaise, le Trio Alborada (Jérôme Grzybek, Mathieu Dutriat, Etienne Candela) revient avec un programme de musique française.
  • Rencontre avec le guitariste Etienne Candela.
  • Interview Jean-Maurice Mourat
    • Pédagogue de renom, Jean-Maurice Mourat a marqué de son sceau l’enseignement de la guitare en France. Résidant en Espagne, il s’est prêté de bonne grâce, et avec humour, au jeu des questions-réponses pour un entretien riche en nostalgie.
  • Saga Ida Presti
    • Voilà cinquante ans qu’elle a disparu. Pour célébrer la mémoire de cette guitariste hors-pair, Isabelle Presti, sa petite-fille, retrace la carrière de celle qui forma avec Alexandre Lagoya l’un des plus grands duos de guitares de l’histoire.
  • Saga Antonio Lauro
    • Le guitariste et compositeur vénézuélien Antonio Lauro aurait eu 100 ans cette année. Pour célébrer ce centenaire, revenons sur les grandes étapes de la vie de ce musicien qui n’a cessé de promouvoir la musique folklorique de son pays à travers le monde.
  • Bancs d’essai
    • Kremona S65S, Sigma CM6CE,
    • Renaud Galabert modèle de Concert
  • Lutherie :
    • La fabrication du fond. Si de nombreuses expérimentations ont été réalisées sur le barrage de la table depuis le début du XXe siècle, le fond est presque toujours structuré de trois ou quatre barres transversales. Explications avec le luthier Sylvain Balestrieri.
  • Chronique :
    • The Last Tango de Roland Dyens. Les arrangements pour guitare seule de dix thèmes d’Astor Piazzolla par Roland Dyens ont été publiés en juin dernier. Retour sur la dernière œuvre publiée du maître.
  • Guitare Academy : l’École de Musique de Limoges
    • Avec Jean-Marc Roulet et Denis Pasquet, et quatre de leurs élèves.
  • Chroniques
    • L’essentiel des sorties CD et partitions de ces derniers mois.

Édito

Souvenirs et avenir


Lorsque j’étais une enfant de 11 ans, j’allais chez Alexandre Lagoya dans sa maison de Soisy-sous-Montmorency pour travailler avec lui. Dès la toute première fois, il m’a ouvert les albums photos d’Ida Presti et m’a raconté la vie de cette enfant prodige qui fut la grande dame que nous savons. Nous écoutions le soir, dans le salon, ses premiers enregistrements alors qu’elle n’était qu’une enfant. Elle jouait Guajira d’Emilio Pujol ou encore l’Andante de la deuxième sonate pour violon de Jean-Sébastien Bach. Sa facilité et sa virtuosité était presque surnaturelle, le son était « gras » et généreux. Plus tard, Elisabeth, la fille adoptive d’Alexandre Lagoya et fille d’Ida Presti prit le relais de la transmission de l’histoire de sa mère, en écrivant ce livre émouvant « Ida Presti, sa vie, son art » aux éditions Berben.
Aujourd’hui, c’est au tour d’Isabelle, fille d’Elisabeth et dernière descendante d’Ida Presti, avec son frère Alexandre et oncle Sylvain, de poursuivre ce travail de mémoire et de nous le faire partager dans ce numéro. Tout comme Isabelle Presti, Laura Dyens, sœur de Roland, parcourt inlassablement les cinq continents pour faire ce travail de mémoire. À peine terminé le travail éditorial qu’elle vient de réaliser pour ce qui resteront les derniers arrangements de son frère, sur l’œuvre de Piazzolla, Laura Dyens va créer la fondation « Roland Dyens », pour promouvoir et sauvegarder sa musique à travers le monde.
C’est dans cette optique que nous avons décidé que notre concours « Révélations Guitare Classique » s’appellerait désormais également « Concours International Roland Dyens». Notre mission commune sera d’accompagner dans leur carrière, les jeunes talents d’aujourd’hui, comme Roland Dyens savait si bien le faire, au travers de son enseignement au CNSM de Paris.

Belle guitare à toutes et à tous.

Valérie Duchâteau

Sommaire pédago

Spécial Antonio Vivaldi

  • Le printemps, RV 269 – Antonio Vivaldi (1678-1741) – Par Etienne Candela
    • Après une longue période d’oubli, il a fallu attendre le milieu du XXe siècle pour que les Quatre Saisons soient redécouvertes par le grand public. Le printemps est l’une des œuvres les plus célèbre du genre « concerto ».
  • L’hiver, RV 297 – Antonio Vivaldi (1678-1741) – Par Valérie Duchâteau – www.valerieduchateau.com
    • « L’hiver » est le nom donné au Concerto n° 4, opus 8, RV 297. Plus généralement, cette appellation fait référence au deuxième mouvement de cette œuvre orchestrale. Écrit en mi bémol majeur, nous vous proposons un arrangement dans la tonalité plus guitaristique de Do majeur.
  • Largo, RV 93 – Antonio Vivaldi (1678-1741) – Par Etienne Candela
    • Ce Largo du Concerto en Ré majeur pour luth, RV 93, est l’une des pièces les plus intimistes de Vivaldi. Dans toute sa riche production, le vénitien ne composa que quatre œuvres incluant le luth, dont les trios pour violon et luth en Sol mineur RV85 et Do majeur RV82.
  • Allegro, RV 44 – Antonio Vivaldi (1678-1741) – Par Etienne Candela
    • Antonio Vivaldi composa dix sonates pour violoncelle entre 1720 et 1730. Extrait de la Sonate en La mineur, RV 44, cet Allegro, écrit à 12/8, a été transcrit en Ré mineur. N’oubliez pas d’abaisser la sixième corde en Ré.
  • Andante, RV 532 – Antonio Vivaldi (1678-1741) – Par Etienne Candela
    • Cette Andante, à l’atmosphère recueillie, est extraite du Concerto en Sol majeur pour deux mandolines, RV 532. Cette transcription en Mi mineur offre un éclairage nouveau sur ce petit bijou musical. Prenez un tempo moyennement allant.
  • Allegro, RV 425 – Antonio Vivaldi (1678-1741) – Par Valérie Duchâteau
    • Extrait du Concerto en Do majeur pour mandoline, RV 425, cet allegro en est le premier mouvement. La version proposée est un arrangement pour deux guitares où la guitare 1 assure la partie de mandoline et la guitare 2 occupe le rôle de l’orchestre.

…et les maîtres du baroque

  • Danse allemande – Franz Hünten (1792-1878) – Par Etienne Candela
    • Exception de cette pédago consacrée aux maitres du baroque, Franz Hünten, compositeur et pianiste classico-roman­tique, fut un artiste jouissant d’une certaine renommée en son temps. On lui doit de la musique pour le piano agréable et techniquement peu exigeante. Son catalogue comprend 267 opus.
  • Le petit-rien – François Couperin (1668-1763) – Par Etienne Candela
    • Extrait du « Troisième livre de pièces de clavecin » paru en 1722, ce Petit-rien est représentatif du style Couperin. Dans la préface de son ouvrage, le compositeur critique sans détour les interprètes qui ne respecteraient pas exactement ses indications d’ornementation. Gare à vous…
  • Menuet – Silvius Leopold Weiss (1687-1750) – Par Etienne Candela
    • Issu d’une famille de luthiste, Silvius Leopold Weiss s’est essayé pour la première fois à l’instrument à cordes à l’âge de 10 ans. Au cours de sa carrière, il joua pour le prince de Pologne et à la cour de Dresde. Son œuvre comporte près de six-cents opus pour luth.
  • Menuet – Jean-Philippe Rameau (1683-1764) – Par Etienne Candela
    • Figure majeure de la musique française, Jean-Philippe Rameau laisse une œuvre considérable. Il fut également un théoricien de la forme musicale et un philosophe, participant aux débats esthétiques de l’époque des Lumières.
  • Chaconne – Anonyme – Par Etienne Candela
    • Initialement danse populaire d’origine hispano-américaine, la chaconne a très vite été adoptée par les musiciens de la période baroque qui ont vu, dans la simplicité de son déroulement, l’occasion de multiplier les variations à l’infini.
  • Gigue – Henry Purcell (1659-1695) – Par Etienne Candela
    • Henry Purcell compte parmi les grands compositeurs baroques anglais. Son œuvre la plus connue est sans doute Didon et Enée, un opéra baroque en trois actes écrit au printemps 1689. Purcell décède à l’âge de 36 ans d’une possible tuberculose.
  • Menuet, BWV 841 – Jean-Sébastien Bach (1685-1750) – Par Etienne Candela
    • Les « Petits livres d’Anna Magdalena Bach » sont des cahiers de musique rédigés par Jean-Sébastien Bach et des membres de sa famille. Ce célébrissime menuet est extrait du premier cahier, et aurait été attribué récemment à un certain Christian Petzold, contemporain de Bach.
  • Jésus que ma joie demeure – Jean-Sébastien Bach (1685-1750) – Par Etienne Candela
    • La Cantate BWV 147 est composée de dix mouvements, dont le dernier constitue la pièce la plus célèbre : le chœur Jesus bleibet meine Freude, connu en français sous le nom « Jésus que ma joie demeure ».
  • Menuet en Mi – Anonyme – Par Etienne Candela
    • Le menuet est une danse traditionnelle de la musique baroque, à trois temps et à mouvement modéré, gracieuse et noble. D’un point de vue formel, il comporte deux sections avec reprise chacune.
  • Sonate, C. 34 – Domenico Cimarosa (1749-1801) – Par Etienne Candela
    • L’opéra burlesque Il Matrimonio segreto est sans doute l’œuvre la plus célèbre de Cimarosa. Bien que moins connue que Les Noces de Figaro de Mozart ou le Barbier de Séville de Rossini, elle occupe une place privilégiée dans l’histoire de l’art lyrique. On doit également à Cimarosa plus de 80 sonates pour clavecin.
  • Sicilienne – Giovanni Battista Pergolese (1710-1736)
    • Par Valérie Duchâteau – www.valerieduchateau.com
  • Le compositeur de La Serva Padrona, l’italien Giovanni Battista Pergolèse, est l’un des plus grands représentants de l’école napolitaine du XVIIIe siècle. Sa mort, à l’âge de 26 ans, contribua à entretenir sa légende. À écouter, son poignant Stabat Mater.
    • Sarabande, BuxWV 236 – Dietrich Buxtehude (1637-1707) – Par Etienne Candela
  • Le regain d’intérêt pour la musique des XVIIe et XVIIIe siècles a notamment permis de remettre en pleine lumière l’œuvre de l’allemand Dietrich Buxtehude. La sarabande de cette Suite en Mi mineur, BuxWV 236 a été composée pour clavecin.
    • Sarabande, HWV 437 – Georg Friedrich Haëndel (1685-1759) – Par Valérie Duchâteau
    • Extrait de la Suite n°4 pour clavecin HWV 437, cette sarabande fut reprise par Stanley Kubrick – dans une version orchestrale – pour la bande-son du film Barry Lyndon (1975).
  • Gigue – Johann Jakob Froberger (1616-1667) – Par Etienne Candela
    • Né à Stuttgart, Froberger constitue, après Frescobaldi et avant Pachelbel, un maillon essentiel de la chaine des grands clavecinistes et organistes allemand. Cette gigue est extraite de la Suite en ré mineur.