Home Boutique Anciens Guitarist & Bass Guitarist & Bass 309

Guitarist & Bass 309

Recevez ce n° chez vous :

Livraison : France | Corse
Livraison : Europe

Sommaire

  • NEWS & INDISCRETS
  • L’OVNI
    • Aurélio Edler-Copes
  • L’AUTRE GIG-BAG DE Daphné
  • MES 16 ANS
    • Little Bob
  • L’INVITÉ DU MOIS
    • Yves Swolfs, dessinateur
  • LA PLAYLIST DE FRÉDÉRIC BEIGBEDER
    • SOS Stooges !
  • BEN HARPER & CHARLIE MUSSELWHITE
    • Revelations sur leurs redemption songs
  • JOE SATRIANI
    • Ping pong avec Satch
  • THE BREEDERS
    • Moment sur le divan avec Kim Deal, la reine des KO
  • LOFOFORA
    • Les metalleux se mettent a l’acoustique Confidences au coin des bois
  • MÖRGLBL
    • Christophe Godin ouvre l’album de souvenirs
  • YUVAL AMIHAI
    • Portrait d’un jazzman zen
  • SHIN JUNG-HYEON
    • La saga du Jimi Hendrix sud-coréen
  • THE VACCINES
    • Visite guidée in London
  • LE BON SPOT
    • Dans les coulisses du Nubia de Richard Bona
  • PORTFOLIO
    • Les secrets d’un bon shooting
  • ENQUÊTE
    • Musique, les partitions misogynes
  • JUKEBOX
  • HORS CASES
    • Bruno Rocco dessine John McLaughlin
  • DESIGN MATOS
    • La sortie événement des Stratocaster et Telacaster Jimi Hendrix Electric Ladyland, désignées par Philippe Druillet
  • BANCS D’ESSAI
  • VINTAGE VENTURE
    • Cahier spécial dédié au marché vintage et aux guitares de collection, avec une saga sur les vibratos, une playmate et l’histoire de la double-manche Gibson EDS-1275 de Jimmy Page
  • PEDAGO LES SECRETS DE STEVIE RAY VAUGHAN
    • Etude de style pour percer les secrets de SRV en 10 pages seulement !

Édito

Is this a woman’s world ?

L’actualité s’est imposée d’elle-même par des feedbacks retentissants après bien trop de silences. Suite à l’affaire Weinstein et à la salvatrice libération de la parole des femmes, sur tous les supports, contre les loups et les porcs, comment pouvait-on ne pas s’interroger sur ce que nous vivons au quotidien, dans la musique ? Est-ce un milieu aussi macho que le reste de la société ? Soumis à la même omerta ? Un comble dans un monde où les silences, justement, présagent d’un développement, d’une suite, et non d’un point final à ruminer. Sur nos scènes, les agressions sexuelles sont malheureusement bien réelles, les humiliations quotidiennes, mais faites avec le sourire ou les rires gras. La condition féminine souvent mise en avant pour mieux l’enterrer. Le sujet résonne et détonne, comme on a pu le voir à travers les prises de paroles et les polémiques qu’elles ont suscitées. Contrairement à ce que nous pensions, les musiciennes et les professionnelles du secteur ont tenu à témoigner. Certaines avec véhémence, frontalement et sous leur propre nom ; d’autres sous couvert d’anonymat, pour se protéger ou parce que les cicatrices ne sont jamais véritablement refermées.
Deux constats ressortent de cette enquête : il y aurait bien plus de machos que de prédateurs sexuels dans l’industrie musicale. On peut même avancer qu’à l’image de la société – peut-être même un peu plus puisque les artistes questionnent et font bouger les lignes -, la cause des femmes avance, à l’image d’une Malina Moye, star de la six-cordes et self-made-woman qui se passe volontiers des hommes pour gérer son business florissant. Cette douce musique a pourtant du mal à s’imposer. Primo, cet exemple reste une exception, la parité faisant cruellement défaut aux postes de direction. Et que dire des rengaines machistes d’un autre temps et des blagues salaces qui continuent de polluer nos ondes au XXIe siècle ? Secundo, les féministes d’hier doivent déplorer que les combats politiques et philosophiques qu’elles ont menés dans les années 50 soient désormais réduits à des questions d’éducation. Au siècle dernier, elles luttaient pour leur libération, pour le droit à disposer de leur propre corps (avortement, contraception, divorce) et pour une véritable place dans la société (droit de vote). Aujourd’hui, comme le chante Jeanne Cherhal, il s’agit d’expliquer à certains abrutis que « quand c’est non, c’est non ». Mais c’est en les chantant, ces couplets qui ne devraient pas exister, que les femmes arrêteront de déchanter.